subscribe: Posts | Comments

Le pouvoir joue avec le feu / De tous bois faisons feux !

1 comment

Olivier-Perceval

Le pouvoir joue avec le feu (de cheminée).
Voyez-vous ça, le gouvernement qui veille à tout et surtout à notre santé corporelle, morale et sociale, n’a rien trouvé de mieux que d’interdire les feux de cheminée en Ile de France, avant d’étendre cette loi d’airain dans tout le territoire national. Parce que, malgré le Grenelle de l’environnement qui  incitait au développement de la filière bois et notamment, bois de chauffage, les verts ont mis en évidence que les feux de bois  envoyaient dans l’air des microparticules.
« Que choisir » dénonce cette mascarade en rapportant que : «  Selon les études d’Airparif, les causes principales d’émissions de particules de moins de 10 microns de diamètre dans l’aire urbaine parisienne sont la circulation automobile (44 % des particules) et les apports extérieurs (39 %). Un fort vent de nord-est rabat sur les Franciliens des pollutions belges ou allemandes, et réciproquement en cas de vent de sud-ouest. D’autres mesures faites sur les particules de moins de 2,5 microns par Airparif sont tout à fait cohérentes avec ces chiffres.
Reste 17 % de sources diverses, dont 4 % de combustion de bois. Dix fois moins que la circulation routière ! Airparif parle bien des « feux de bois », ce qui englobe aussi les feux agricoles et les feux de jardin, pas si rares dans les Yvelines, l’Essonne ou la Seine-et-Marne.(…) Certes, des études ont montré une corrélation entre les concentrations fortes de résidus de feux de bois et les épisodes d’asthme en milieu urbain. Mais quand de telles concentrations sont atteintes, c’est en général que le vent est nul, ce qui laisse stagner tous les polluants, pas seulement ceux du bois qui se consume.
Pollution de l’air, pollution d’origine locale, bois brûlé, feux de cheminée… L’interdiction des foyers ouverts va jouer sur une fraction de fraction de fraction des particules présentes dans l’air ! Les résultats seront fatalement modestes »
Peu importe ce n’est pas le but. S’attaquer au feu de cheminée, c’est symboliquement s’attaquer aux foyers unis, à l’intimité conviviale des familles. C’est entrer chez les gens et leur dire avec le ton moralisateur et méprisant qu’on  connait de nos nouveaux maitres : « ne vous repliez pas sur vous-même, ouvrez-vous au monde ! ». Car il n’arrivera jamais, soyez rassurés sur ce point braves gens, qu’on vous interdise la télé ou l’ordinateur. S’ouvrir sur le monde, consiste en réalité  à recevoir les injonctions du  siècle sans discuter ni même réfléchir.  Les gens du quartier du  Marais qui nous imposent cette loi inique, ont des cheminées électronique sans bois , qui s’allument et s’éteignent d’un clic sur un bouton. Il sont civilisés eux, ils vivent dans le factice, dans le toc, et prétendent nous imposer leur perception aseptisée de l’univers. Ils sont suivis par des administrations dociles et des juges militants qui interdisent aussi  les crèches en mairie ou au Conseil Général  durant la période de Noel, réservée comme chacun sait à la célébration des seuls biens de consommation, avant de les interdire chez vous.  Au nom de la laïcité et de la haine de la nature, ils vous imposent  leurs fantasmes institutionnalisés comme le mariage homosexuel et toutes les dérives esclavagistes qui en découlent.
l’Etat se détourne  du bien commun au profit d’intérêts sectoriels  de communautés, lobbies et autres groupes d’intérêts, tout simplement parce que soumis à la seule logique matérialiste du consumérisme libéral, ’il a complètement perdu le sens de sa mission
Les Français sont à bout, il faudrait , si le pouvoir en plus de son inefficacité abyssale n’était pas sectaire, essayer de renouer les fils du dialogue , essayer de comprendre ce qui choque et désespère de nombreux Français, plutôt qu’ en plus du chômage et de la pression fiscale, asséner des réformes « sociétales » qui visent à accélérer l’atomisation de la société en s’appuyant en outre sur une machine répressive de plus en plus musclée.
Sans doute  les conseillers avisés du « président normal » espèrent-ils que le peuple enraciné dans son Histoire,  cédant la place à une multitude d’individualistes jouisseurs, amnésiques et dépressifs, il n’y aura plus de risques d’insurrection, ni même de contestation.
Sans mauvais jeu de mot, je crois que c’est jouer avec le feu et que ce jeu dangereux  constitue  déjà  au contraire, un accélérateur du réveil français qu’on voit poindre ici et là. Les Français, exaspérés par ces provocations, semblent être de plus en plus nombreux  à se retrouver autour de valeurs solides comme la famille et la patrie et ils demandent  un Etat légitime, indépendant et durable, qui ne s’insinue pas en permanence  dans la vie quotidienne de chacun, mais préside  au plus haut niveau à la destinée du pays.

 

Capture d’écran 2015-01-08 à 16.33.56

 

 

Olivier Perceval

 

  1. J’ai appris de nombreuses astuces en lisant ton article

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire à la lettre d'informations hebdomadaire

Découvrez les nouveaux articles chaque mardi

Merci de votre inscription