subscribe: Posts | Comments

Au secours Robespierre revient !

0 comments

 

Vu sur : Boulevard Voltaire, écrit par : Denis Blanc
Le sans-culotte Mélanchon s’en prend maintenant au Fou du Roi !

 

o-MELENCHON-facebook-1456x648

Franchement, c’est à se demander si notre Méluche n’est pas en train de débloquer ou de virer parano. Sa dernière saillie qui, on l’espère, accouchera de rien, est sa lettre à la nouvelle présidente de France Télévisions – la pauvre, elle a sans doute d’autres soucis -, lettre dans laquelle notre Castro en mocassins « alerte » sur le contenu « orienté » de l’émission de Stéphane Bern « Secrets d’Histoire ». Sans doute M. Mélenchon eût aimé que cette émission, qui a le gros et impardonnable défaut d’être un succès populaire, fût « grand-orientée ».
« Nos critiques portent sur les contenus idéologiques de ces émissions », écrit-il. Mazette, Stéphane Bern délivrerait un discours idéologique ! Certes, notre chevalier de l’Empire britannique aime bien les reines et aussi beaucoup les rois, mais de là à être taxé d’idéologue ! Fallait oser.

 

Ainsi Mélenchon, qui tient des statistiques très précises – attention ! -, affirme que « 60 % de ces émissions sont consacrées exclusivement à des monarques et leurs favorites ». 6 % seulement de ces émissions ont été consacrées à des personnalités ou des lieux liés à la République. Que c’est vilain, tout ça ! On pourrait peut-être suggérer à France Télévisions une émission sur les favorites des présidents de la République, mais cela plaira-t-il à M. Mélenchon ? Rien de moins sûr.
Il a sans doute échappé au sénateur émérite de l’Essonne que l’émission s’intitule, justement, « Secrets d’Histoire » et que l’Histoire n’a pas commencé en 1792. Si on enlève les quatre ans du régime de Vichy, qui n’était pas la République – on vous l’a dit et répété -, la forme de gouvernement de la France, que l’on appelle République, ne comptabilise guère plus au compteur que 157 ans. Mettons que l’on prenne en compte notre histoire à partir de Gergovie ou d’Alésia (52 av. J.-C., comme on apprenait jadis), cela fait en gros 2.067 années. 156 ans divisés par 2067 multipliés par 100, cela fait 7,59 %. 7,59%, c’est ce que représente, statistiquement, dans l’histoire de notre pays la République (au passage, Mme Vallaud-Belkacem notera mes efforts pour faire de l’interdisciplinarité dans mon papier). France Télévisions devrait donc 1,59 % à M. Mélenchon. Tout de même, il ne va pas ratiociner pour si peu !

 

Lire aussi : La grenouille Mélenchon veut se faire aussi grosse que le bœuf Philippot
De plus, un esprit ouvert, comme celui de ce citoyen du monde qu’est M. Mélenchon, pourrait reconnaître que « Secrets d’Histoire » ne se limite pas à l’histoire de notre pays et que, du coup, l’histoire de notre République pèse bien peu dans celle de l’humanité. Oui, mais pour notre héritier de la Grande Révolution, que représentent l’histoire des pyramides ou la vie de Mozart à côté des Septembriseurs et autres destructeurs d’églises ?
Toujours dans cette lettre, nos statisticiens de la cause républicaine remarquent qu’« alors que deux épisodes sont consacrés à la vie de Jésus et quelques autres à des sujets religieux (notamment le Vatican), aucun ne présente le moindre philosophe des Lumières où ne s’intéresse à une seule figure du combat pour l’émancipation laïque ».
Alors, j’ai une suggestion à faire à Stéphane Bern, suggestion que M. Mélenchon ne pourrait qu’agréer : pourquoi ne pas consacrer une émission à un philosophe des Lumières injustement méconnu, Jean Meslier (1664-1729), précurseur de la cause laïque, qui laissa un testament intéressant et dont Voltaire favorisa la diffusion ? Une phrase de ce testament est restée célèbre et fit des émules sous la Révolution : « Je voudrais, et ce sera le dernier et le plus ardent de mes souhaits, je voudrais que le dernier des rois fût étranglé avec les boyaux du dernier prêtre ».
Mais Méluche est capable de ronchonner encore : ce Meslier était prêtre et curé…

 

Georges Michel

865f954cd878d7db6568a7a2f493cb71

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *