subscribe: Posts | Comments

Le pays de la liberté d’expression

2 comments

Monsieur météo de France2 viré

 

Article du Réveil Français , écrit par : Olivier Dejouy

 

Philippe-Verdier340a11

On le savait déjà, les libertés sont précieuses dans notre pays, et c’est pour elles que l’on est prêt à mourir le cas échéant.
D’ailleurs nos » indignés  » veillent et ne permettront pas que quelqu’un , et encore moins l’Etat n’y attente. Pourtant, d’après l’Express, Pointé du doigt pour son ouvrage climatosceptique « Climat Investigation », Philippe Verdier le chef du service météo de France Télévisions risquerait aujourd’hui sa place. Que reproche t’on de grave à ce journaliste? D’avoir chevauché sa secrétaire sans son consentement? D’être arrivé en retard sous des prétextes fallacieux? D’avoir manqué de respect à sa hiérarchie? Non, tout cela n’est que billevesées, il a fait une chose très grave. Il a écrit un livre qui n’a pas reçu l’aval de son employeur. Il s’est exprimé librement, croyant que la France était un pays de liberté. A France télévision , si vous voulez réussir, il faut courber l’échine et se contenter d’être le porte voix des » élites » qui nous gouvernent. C’est ainsi.
Et ne comptons pas sur les syndicats serviles pour venir à son secours. Ci dessous, l’info de l’Express:
EXCLUSIF] France Télévisions veut se débarrasser de son controversé Monsieur météo. D’après nos informations, Philippe Verdier a en effet été convoqué par la direction des ressources humaines de la chaîne pour un entretien préalable en vue de son licenciement.

 

Privé d’antenne pour un ouvrage climatosceptique

 

Dans une vidéo promotionnelle, Philippe Verdier, chef du service météo de France Télévisions, introduisait il y a quelques semaine Climat Investigation, son enquête choc sur le réchauffement climatique. Une sortie médiatique qui n’a pas vraiment plu au groupe France Télévisions qui a dès lors privé d’antenne le présentateur et journaliste.

 

Publié aux éditions Ring, son ouvrage dénonce, à moins de deux mois de la 21e Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP21), les liens supposés entre scientifiques, politiques, lobbies, ONG environnementales et institutions religieuses au sujet du climat.

 

« Nous sommes otages d’un scandale planétaire sur le réchauffement climatique, une machine de guerre destinée à nous maintenir dans la peur », affirme-t-il dans le teaser de son ouvrage paru le 1er octobre, jour où toutes les contributions nationales sur le climat devaient être remises au Secrétariat de l’ONU.

 

Selon nos informations, Philippe Verdier avait d’ailleurs déjà fait l’objet d’une charge lors d’un comité d’entreprise de France Télévisions au cours duquel certains syndicats avaient exigé sa mise à pied

 

  1. le journaliste qui a du boulot est une pute
    le journaliste qui dit la vérité est un chomeur

    le réchauffement climatique est sans doute vrai mais il n’est pas du à ce que raconte les politiques

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *