subscribe: Posts | Comments

La Vérité et la France

0 comments

A la suite de la loi, confortée par le Sénat, sur l’interdiction de communiquer au sujet de l’avortement

 

Article du Réveil Français , écrit par : Henri Temple

 

 » Comprendre c’est vivre dans la vérité » (Spinoza)
 » La Vérité nous libérera  » (Jean L’Évangéliste)
1 -Existe-t-il une seule bonne raison de ne pas dire une vérité ? Oui peut-être dans les sphères intimes de la famille et de l’amitié, pour ne pas heurter, ni provoquer des dommages humains plus graves que le fait de receler la vérité.
Mais peut-on ne pas dire la vérité d’un fait ou d’une idée qui concerne le plus grand nombre ? Ou, pire encore, peut-il être interdit de la dire ? Certes la Vérité, elle, est difficile à atteindre. Car elle résulte d’un tri des informations et des opinions, de ces multiples vérités que chacun croit être le seul à détenir. Mais est-il possible d’envisager de se rapprocher de la Vérité si l’on proscrit certaines contributions à la recherche de cette Vérité. Peut-on limiter la liberté d’opinion ? Peut on limiter la Liberté de parler de la Vérité ?
2 – La France entretient, depuis des siècles, un malaise vis à vis de la Vérité. Et ce malaise a été institutionnalisé, souvent très officiellement, pour des objectifs politiques; et avec une véritable  »méthode » : il s’agit de dénier les vérités gênantes et de dramatiser les vérités  »utiles ». Il y a presque une tradition française du mensonge. Les procès des templiers, de Jeanne d’Arc, de Dreyfus, de Nivelle ou de Pétain, en sont des exemples connus. On y ajoutera l’affaire d’Outreau. Des épisodes historiques, aussi, font l’objet de dénis officialisés, ou sont minimisés, même des générations plus tard. La Terreur, la Vendée, bien sûr, mais aussi la collusion du PC avec Hitler, puis avec Staline, le rôle du même PC dans la sinistre épuration, la collusion avec le FLN, Castro… Les causes du désastres de 1940, la vérité sur l’entourage socialiste de Pétain et certains aspects positifs du régime de Vichy. Et il y eut aussi la trahison de l’Algérie française…
Aujourd’hui les questions les plus perverties par les doxa pré-mâchées concernent la question palestinienne (avec des dérives de part et d’autre), la crise ukrainienne et la russophobie; mais aussi l’aveuglement vis à vis de la Syrie, Trump..
3 -Peut être pourrait-on trouver des circonstances atténuantes à cette névrose collective ? Ne pas entretenir les haines ? Or, en réalité, cette  »culture du déni » aboutit à installer la langue de bois, la pensée unique (en fait l’absence de pensée), relayées par les médias et le politiquement correct qui ne tiennent leur omniprésence que du matraquage.
Ce qui est une véritable névrose collective française migre -ou est instrumentalisée- dans tous les aspects de la vie sociale. Que de sujets tabous : on ne parle qu’en chuchotant des juifs, des arabes, des musulmans. Pas question de s’avouer catholique, royaliste. On a même transformé, sans accepter (l’écume aux lèvres) de les les écouter, des opinions en maladies honteuses : souverainistes, populistes, europhobes ( évidemment frileux, repliés ou xénophobes). On pratique des confusions consternantes entre des notions aussi différentes que : immigrants légaux et envahisseurs clandestins ou délinquants, candidats à l’immigration. Bref, en France, la tradition semble être de ne pas accepter le débat: on préférera la facilité de l’excommunication préventive. Or empêcher l’expression d’opinions diverses et divergentes c’est courir le risque de se priver de vérités qui contribuent à entrevoir la Vérité, et de meurtrir gravement la partie de la population, souvent majoritaire, qui pense autrement. Et, pire encore, engager la Nation dans des chemins d’erreurs qui lui sont fatals.
4 – Des sujets majeurs sont complètement occultés ou déformés par des discours officiels ressassés ad nauseam.
Sur l’Europe M. Barnier -feignant de confondre l’idée et la chose- nous indique que nous n’avons pas d’autre choix que de s’y dissoudre, et Martin Schultz verse une larme d’adieu sur le Brexit comme s’il s’était agi d’une catastrophe naturelle, ou d’une attaque externe, alors qu’il s’agit d’une expression de la volonté d’un peuple. Dès lors, on nous mentira sur les conséquences pour les Britanniques, pour l’Europe…On donnera une peinture sociologique négative des électeurs qui on voté OUI.
On racontera à l’envi des fadaises sur l’euro, sur la crise grecque ; on taira le rôle de Goldman Sachs dans cette crise. Et on mentira aussi sur le projet de Donald Trump (personnage certes étrange selon nos critères européens).
Sur la finance : Maurice Allais avait parfaitement démontré que l’émission monétaire par les banques (via les crédits massifs, les subprimes, la titrisation, les manipulations spéculatives), était en réalité de la fausse monnaie. Le résultat a été : seulement 3 invitations à la télé en 20 ans pour ce prix Nobel d’économie…On dénie aussi le rôle de la Banque Rothschild dans l’adoption de la loi de 1973 (cause de l’endettement de la France). On prétend même qu’elle aurait été abrogée alors que la règle figure dans le Code monétaire financier et dans le Traité de Lisbonne.
Sur la science : Mais le déni de vérité affecte aussi d’autres aspects de la société française. Pas question pour le Prix Nobel de médecine (1977), Roger Guillemin, endocrinologue, de critiquer le système français de recherche : il finira par rentrer, dégoûté, aux USA. Que dire du lynchage médiatique et professionnel de Jacques Benveniste (la mémoire de l’eau), dont le génie et l’honneur scientifique seront réhabilités (post mortem) par deux Nobel (le Français Luc Montagnier et le Britannique Brian D.Josephson) ?
Et il y a les donneurs d’alerte (notamment Mme Gibaud et M. Deltour). Punis (voire sans emploi) pour avoir dit des vérités qui étaient d’ailleurs aussi des infractions fiscales ou bancaires pénalement punissables. Et ceux qui dénoncèrent des laboratoires pharmaceutiques criminels. Qui tous eurent à affronter l’omerta des puissants et des riches.
Et enfin il y a des questions religieuses et morales.
L’auto proclamé Collectif contre l’islamophobie agit en justice contre tout propos critiquant l’islam. Les gouvernants ont laissé se développer cette pernicieuse dérive, alors que la tradition française est d’aborder en toute liberté les discussions religieuses (sans agressivité contre les religionnaires). Puis ce collectif, en juin 2011, est reconnu d’intérêt général. Et membre associé du Conseil économique et social de l’ONU. La critique métaphysique, philosophique, ou sociologique, ne pourrait donc concerner que le seul christianisme…?
Enfin, on est effaré de découvrir que, même le Sénat, a succombé à la maladie intellectuelle et morale du déni de vérité et de la répression de liberté d’expression. Le 7 décembre dernier il a adopté la proposition de loi sur l’extension du délit (pénal: 30 000 € d’amende !) d’entrave à l’inter-ruption volontaire de grossesse . Il s’agir d’interdire de rendre disponible (sur un site dédié) « toute information sur l’IVG même vraie (sic) dès lors que son contenu est susceptible d’exercer une pression morale et psychologique (sic) sur toute personne qui s’interroge (sic) sur l’IVG « . Ou, selon la proposition votée à l’assemblée nationale: «tout moyen, y compris en diffusant ou en transmettant par voie électronique ou en ligne des allégations, indications de nature à induire intentionnellement en erreur, dans un but dissuasif, sur les caractéristiques ou les conséquences médicales ».
C’est donc une véritable inquisition, avec délit d’opinion et procès d’intention confié aux juges, que nos sénateurs veulent instituer.
Or l’avortement est une question terrible. Jamais un acte banal de contraception; toujours un échec, et souvent un traumatisme définitif pour la femme. Une interrogation fondamentale et lancinante sur la valeur de la vie et de l’être humain.
Que des situations personnelles douloureuses soient matière à s’interroger, nul esprit ouvert et sensible ne peut le contester. Mais réprimer la discussion ou le discours sur cette interrogation fondamentale est une atteinte monstrueuse à l’essence de l’être humain : sa Liberté de chercher sa Vérité.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire à la lettre d'informations hebdomadaire

Découvrez les nouveaux articles chaque mardi

Merci de votre inscription