subscribe: Posts | Comments

La France est-elle condamnée à s’enfoncer encore ?

0 comments

 

Article du Réveil Français , écrit par : Olivier Dejouy

 

Voilà c’est fait !
Un nouveau président a été élu dans des circonstances très particulières et apparemment ce n’est ni un souverainiste ni un patriote. Je lis ça et là le désespoir de ceux qui rêvaient de la victoire de Marine Le Pen : Ils se lamentent et désespèrent des Français qui décidemment sont « des veaux » pour reprendre l’expression d’un ancien général chef d’Etat, particulièrement mis à l’honneur en cette période de commémoration de la victoire alliée du 8 mai 1945.
Eh bien oui, c’est ainsi ! Marine a amélioré largement le score patriotique, mais n’a pas gagné cette élection, ça sera peut-être pour la prochaine fois. Ceux qui aiment la France doivent se dire quand même que le départ de Hollande est une bonne nouvelle. Car, si l’on peut raisonnablement penser que Macron ne sera que le continuateur d’une politique qui a amené notre pays au bord du gouffre, peut –être faut-t-il quand même lui reconnaître quelques qualités que n’a pas son prédécesseur.
D’abord il est très jeune, ce qui contraste avec la tradition républicaine qui a plutôt tendance à placer des séniors à la tête de l’Etat (contrairement à l’ancien régime qui alternait, de fait, jeune puis vieux)
De plus, malgré les contradictions et confusions déclaratives, il ne prétend pas, comme son prédécesseur, banaliser la fonction présidentielle. Curieusement, si le costume paraissait trop ample pour Hollande, Macron semble le remplir plus convenablement.
Il paraitrait, en outre, que le nouveau président aurait une vraie indépendance d’esprit et qu’il ne serait pas de ceux que l’on manipule facilement. A voir ! Je serai pleinement convaincu de cette force de caractère, si quelques jours après son « intronisation », il faisait interpeller Minc et Attali à l’aube pour haute trahison et complot contre la Nation… S’il plaçait BHL en isolement pour mégalomanie aigüe, comme fauteur de guerre résumant le partage du monde entre les bons et les méchants, (les premiers devant exterminer les seconds pour le bien de l’humanité).
Certes, il n’est pas possible que le nouveau président soit pire que son prédécesseur. Mais la situation de notre pays, de l’Europe et du monde, se dégrade. Cela veut dire que l’on risque de perdre encore cinq ans… On ne peut pas se le permettre. Il n’est pas impossible que le leader d’En Marche, soit notamment le chef d’Etat français qui vivra la fin de l’Euro, au moins dans la forme actuelle. Une profonde réforme des traités européens pourrait être engagée, puisqu’il l’a évoqué, tant il est vrai que l’on a plus de crédit pour réformer l’Europe quand on s’affiche européiste. La politique est ainsi. Si Macron veut mettre en place une politique qui ne laisse pas sur le carreau des millions de Français, il faudra qu’il prenne des distances avec ses mentors habituels pour mettre en œuvre une vrai politique de redressement du pays. Cela suppose, par exemple, que les Français et les étrangers n’aient pas les mêmes droits sur notre sol ou que la finance internationale ne pèse pas sur ses choix politiques.
Peut on compter sur sa lucidité « exceptionnelle » comme semblent en attester ses proches ? Cela signifierait qu’il n’applique pas ce qu’il a annoncé ou du moins ce qu’on en a compris. Nul doute que sa tâche sera immense. Ceux qui aiment la France ne peuvent que lui souhaiter de réussir, c’est-à- dire nous sortir du guêpier dans lequel ses propres amis et lui-même nous ont placé.

 

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire à la lettre d'informations hebdomadaire

Découvrez les nouveaux articles chaque mardi

Merci de votre inscription