subscribe: Posts | Comments

Législatives

1 comment

Il y a bien quelque chose de cassé dans notre beau pays de France.

 

Article du Réveil Français , écrit par : Olivier Dejouy

 

D’abord, nous assistons à mi-chemin de ces élections législatives inédites au triomphe de l’abstentionnisme avec plus de 5O% des inscrits qui auront boudé les urnes. Même si ce genre de scrutin n’est pas connu pour remuer les foules, on n’avait jamais constaté auparavant une telle inertie chez nos compatriotes.
D’après les savantes analyses de nos politologues et autres instituts de sondage, il semblerait que le plus haut taux de participation serait en faveur des listes de la « République en Marche » : 75%. Suivi loin derrière par Les Républicains (immobiles ?) et les autres listes ont encore davantage souffert de la désaffection des Français.
Même s’il est logique que les partisans du nouveau président bénéficient de la dynamique de la campagne présidentielle, une majorité sans précédent est en train de se dessiner à l’assemblée pour Emmanuel Macron.
Faut il y voir, d’une part un grand abattement de nos compatriotes désabusés par la politique telle qu’elle se pratique dans notre pays depuis des décennies ? Et d’autre part la volonté exprimée par ceux qui y croient encore, de permettre à Macron de dérouler sa politique sans être encombré par une opposition trop forte ?
C’est le vieux reflexe « royaliste » des électeurs français, inscrit dans leurs gênes , qui croient tenir l’espace d’un temps, souvent très court, après l’élection présidentielle , l’homme providentiel qui conduira immanquablement le pays vers la sortie de crise.
Hollande est certainement le seul de nos présidents à n’avoir pas bénéficié de cet état de grâce.
Il est remarquable, quand même, de constater que depuis son arrivée à l’Elysée, notre président Jupitérien n’a pas encore subi d’attaques en règle de ses opposants, ce qui fait dire à la presse qu’il fait un parcours sans faute.
Un peu tôt à mon humble avis pour en juger, mais il faut reconnaître que ses quelques déplacements et rencontres officiels n’ont pas nui à l’image présidentielle profondément détériorée par son prédécesseur.
Mais qu’en sera-t-il quand viendront les ordonnances et projets de loi sensés relancer l’économie au détriment des classes moyennes et des retraités ?
En ce qui concerne le Front National, torpillé par la prestation désastreuse de sa présidente au débat télévisé devant des millions de Français, le voilà presque rendu à son point de départ alors qu’il y a peu, ses dirigeants caressaient encore l’espoir de fonder un groupe à l’Assemblée. Ce mouvement n’est pas mort, mais il entre dans une longue période de convalescence aggravée par l’absence prolongée de scrutins importants pendant la durée de ce quinquennat.
Cependant, avec le FN et la « France insoumise », il ne faudrait pas conclure trop vite que le populisme est hors course, il reprendra de la vigueur si les questions de l’emploi, de l’immigration et de l’insécurité continuent de pourrir la vie de millions de nos compatriotes.
Nous allons encore vivre avec le second tour, l’émergence du « Front Républicain » avec un parti « Les Républicains » qui cherche à conserver , après le désastre Fillion, quelques sièges dans la déroute.
Ce spectacle navrant risque d’achever le moral des électeurs de plus en plus tentés par la pêche en ces beaux jours de printemps.

 

 

  1. corcelles says:

    Le signataire de cette tribune a raison d’écrire  » la prestation désastreuse de sa présidente « . dans la forme tout le monde en convient. Sur le fond c’est différent car certains (les amis de M. Philippot)voudront croire que c’est son changement de pied sur l’euro qui est la cause de l’effondrement alors que pendant quatre mois la dégringolade a été constante; De plus ce changement de pied procède moins d’une réflexion que d’une pitoyable négociation avec Dupont Aignan. Bref il ne reste à MLP que l’immigration. Est ce suffisant pour bâtir une politique ?

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire à la lettre d'informations hebdomadaire

Découvrez les nouveaux articles chaque mardi

Merci de votre inscription