subscribe: Posts | Comments

GÉNÉRAL DE VILLIERS: “PERSONNE NE MÉRITE D’ÊTRE AVEUGLÉMENT SUIVI”

1 comment

 

Vu sur : DELIT D’IMAGE, écrit par : Rédaction
Notre Matamore de service, Jupiter en personne a par de mâles paroles recardé le chef d’état major Pierre de Villiers, lequel, ne faisant que son devoir avait réagi à l’annonce d’une ponction de 850 Millions sur le budget des armées, tandis qu’un même temps il est question de verser plus d’un Milliard à une multinationale en souffrance. Certains députés de la République En Marche se sont aussi émus publiquement de cette étonnante décision. Il semblerait que Pierre de Villiers , quant à lui n’a pas dit son dernier mot…

 

Quelques heures seulement après avoir été recadré publiquement par Emmanuel Macron, le chef d’état-major des armées Pierre de Villiers a laissé un message ambigu sur sa page Facebook officielle. Dans sa “chronique” intitulée “Pensées du Terrain. Lettres à un jeune engagé”, le général Pierre de Villiers prodigue ses conseils à un jeune venant de s’engager dans l’armée. Le chef d’Etat major des armées a pris l’habitude de publier régulièrement ce genre de lettres destinés aux jeunes recrues de l’armée. Le chef d’état-major des armées livre ses recommandations, fort de toute une carrière dans l’armée française. Ce message Facebook qui vient ponctuer une semaine de dissensions.
Evoquant d’abord la figure du général Charles Delestraint, héros de la Résistance, premier chef de l’armée secrète, de Villiers enjoint dans son message à “refuser toute mentalité de chien battu ou d’esclave.” Il poursuit ensuite, exhortant son lecteur à ne pas endosser de responsabilités seul : “Choisissons donc d’agir comme si tout dépendait de nous, mais sachons reconnaître que tel n’est pas le cas.”
Et en conclusion:
“Parce que la confiance expose, il faut de la lucidité. Méfiez-vous de la confiance aveugle ; qu’on vous l’accorde ou que vous l’accordiez. Elle est marquée du sceau de la facilité. Parce que tout le monde a ses insuffisances, personne ne mérite d’être aveuglément suivi. La confiance est une vertu vivante. Elle a besoin de gages. Elle doit être nourrie jour après jour, pour faire naître l’obéissance active, là où l’adhésion l’emporte sur la contrainte.
Une fois n’est pas coutume, je réserve le sujet de ma prochaine lettre.”
Partira? Partira pas?

 

 

  1. On écrit  » Villiers  » et non  » de Villiers  »

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire à la lettre d'informations hebdomadaire

Découvrez les nouveaux articles chaque mardi

Merci de votre inscription