subscribe: Posts | Comments

Calomniez, il en reste toujours quelque chose…

0 comments

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Article du Réveil Français , écrit par : L’équipe pédagogique du cours Ozanam

 

Avec la parution le 06 septembre dernier, d’un article dans un media marseillais local , le Cours Ozanam est la cible d’accusations infondées portant sur des faits supposés de violence à l’école et de non assistance à personne mineure en danger. Plusieurs medias ont relayé ces allégations. Celles-ci sont fermement récusées par le directeur de l’établissement ainsi que par toute l’équipe pédagogique, qui considèrent ces propos calomnieux et de nature à perturber, sans raison fondée, la tranquillité de l’école, des élèves et de leurs parents.
Espérance banlieues soutient l’équipe d’Ozanam dans sa volonté de rapidement faire toute la vérité dans la plus grande transparence. L’appel aux services du rectorat en est le signe le plus manifeste:
Le cours Ozanam répond aux calomnies qui le visent
Une campagne de dénigrement relayée par un article de presse accuse notre école et son directeur de violence et de prosélytisme. Ces accusations reposent sur des faits non vérifiés et portent atteinte à la tranquillité des élèves et de leurs familles. Elles appellent les réponses suivantes.
La violence n’est pas tolérée au sein du cours et toute l’équipe applique les principes de la communication non violente. Du reste, au cours des trois années scolaires écoulées, aucun fait de cette nature n’a été rapporté. L’école est largement ouverte aux parents et aux partenaires éducatifs, parmi lesquels se trouve un médecin engagé dans la protection de l’enfance : ils n’auraient pas manqué de signaler toute anomalie.
De même, dans le cadre de la démarche qualité mise en place par l’école, le questionnaire anonyme remis à tous les parents en mai dernier n’a fait apparaître aucune réclamation visant des traitements violents.
Nous rappelons également que notre école et son projet pédagogique sont strictement aconfessionnels : aucun enseignement ou éveil religieux n’a sa place au cours Ozanam.
Pour couper court à toutes ces attaques, l’école a demandé une inspection au rectorat.
La détermination de la direction, de l’équipe enseignante et des bénévoles reste entière pour mettre cette nouvelle année au service des élèves et de leur réussite, loin des polémiques.
Ce jeudi 7 septembre, la rentrée s’est déroulée dans la joie et la sérénité pour les 45 élèves accueillis et leurs parents.

 

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire à la lettre d'informations hebdomadaire

Découvrez les nouveaux articles chaque mardi

Merci de votre inscription