subscribe: Posts | Comments

C’est surtout l’âme de Jeanne qui était blanche

0 comments

 

Article du Réveil Français , écrit par : Olivier Dejouy

 

Le combat contre l’excès d’immigration devient de plus en plus difficile à mener, non pas à cause du lobby pro-immigration, fort puissant au demeurant et disposant de la bienveillance des médias, mais plutôt à cause de ceux qui font de la surenchère sur les réseaux sociaux et qui confondent volontairement la lutte contre l’immigration excessive avec la défense de la pureté de la race.
Le dernier avatar polémique que nous offrent ces émules du KKK vient d’échoir avec la nomination de la nouvelle Jeanne d’Arc de l’année à Orléans.
Evidemment ces lyncheurs occasionnels ne prennent pas en compte les origines catholiques de la France, comme l’exprima si bien Bernanos dans toute son œuvre et particulièrement dans : « la vocation spirituelle de la France ».
Or toute la famille Edey Gamassou est catholique pratiquante.
Les cinq enfants portent tous des prénoms de membres de la famille de Jeanne d’Arc.
Mathilde est membre de l’association Ste Jeanne hier, aujourd’hui et demain, qui organise la présence des paroisses dans les fêtes johanniques.
Elle est encadrante de jeunes dans la préparation aux sacrements.
Elle est chef de patrouille aux Guides d’Europe…
Au sujet de Jeanne, elle déclare : « Je suis française et fière des valeurs de Jeanne d’Arc : piété, persévérance, loyauté, humilité et courage. »
Son amie Priscille de La Batie, elle-même ex-Jeanne des fêtes orléanaises, ajoute : « Elle est parfaite, Mathilde. »
Ce que confirment les deux lycéens choisis par le jury pour être ses pages : Antoine de Watrigant et Oscar Zancristoforo…
Mais non , c’est la couleur de la peau qui obsède nos contradicteurs. La France blanche, l’Europe blanche, voilà leur horizon ethnico-politique.
Je suis de ceux qui préfèrent se référer à la France catholique et à l’Europe chrétienne. Le racisme n’est pas dans notre tradition ni dans notre patrimoine culturel.
Si nous luttons contre l’immigration excessive, ce n’est pas parce que nous n’aimons pas les étrangers, mais parce qu’il est mieux pour tout le monde que ceux-ci restent si possible chez eux et qu’il faut les aider dans ce sens ; plutôt que de les recevoir dans un pays déjà en crise qui ne peut pas grand chose pour eux , sinon de leur permettre d’accroitre le désordre ambiant .
J’aimerais savoir en outre ce que proposent nos défenseurs de la race en terme de projet politique, car si notre mode de vie doit être défendu contre les exigences de la charria et le sectarisme islamique, ce n’est pas le matérialisme jouisseur, mâtiné d’idéaux dilués des « lumières » qui bloquera le « grand remplacement », mais d’abord une politique familiale, une lutte contre l’infanticide industriel programmé, c’est à dire une augmentation de la natalité contre le discours malthusien bobo et vegan dominant : « cet animal est triste et la crainte le ronge ». C’est à dire aussi , retrouver dans ce pays une vraie santé spirituelle nourrie de générosité et , n’ayons pas peur des mots, d’amour.
Le problème entre les haineux de droite et ceux de gauche, c’est qu’ils alimentent réciproquement leur haine par l’expression de leurs frustrations épidermiques et la libération permanentes de leurs pulsions de morts. Ces disciples de Molochs se croyant plus virils, alors qu’ils ne sont qu’horizontaux, s’en prennent d’abord à l’Eglise dans ce qu’elle a d’universel, avant de s’en prendre finalement à la France qui est sa première fille.

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire à la lettre d'informations hebdomadaire

Découvrez les nouveaux articles chaque mardi

Merci de votre inscription