subscribe: Posts | Comments

SELON LE JDD, IL Y A TROP DE BLANCS DANS L’ARMÉE !

0 comments

 

Vu sur : OJIM, écrit par : Rédaction de l’OJIM
A force de vouloir dans la diversité remodeler le visage de la France, il était fatal que les médias et en particulier le JDD fidèle à la voix de ses maitres, c’est à dire le parti , très blanc de peau, des grandes fortunes, comme Lagardère par exemple, s’en prenne à l’armée , laquelle recrute plutôt des jeunes gens ayant une certaine idée, sinon une idée certaine de la France. Il est vrai que les racailles et autres rappeurs se font plus rares. Mais à l’armée il faut se lever tôt, dormir à la dure et donner beaucoup pour recevoir peu. Il faut défendre le pays , donc posséder des valeurs patriotiques de courage et d’abnégation. Un sérieux filtre en effet.

 

Au royaume des faux culs le Journal du Dimanche du groupe Lagardère aurait une place de choix. Dans sa Une du 25 mars 2018 le quotidien rend hommage (sur une demie page partagée avec la défense de Nicolas Sarkozy) au lieutenant colonel Beltrame mort héroïquement quelques jours plus tôt à Carcassonne. Avant d’assassiner littéralement l’armée dans un reportage plein de fiel et sur deux pleines pages sous la signature de François Clemenceau.
Cachez ce Blanc que je ne saurais voir
La thématique du papier est simple : l’armée ne correspond plus à la composition de la société française. La France moderne c’est celle qui sait s’ouvrir à la « diversité », à l’immigration de masse, in fine au remplacement d’une population (vieillie, passéiste, rancie, scout, catholique) par une autre (jeune, bronzée, sympathique, rappeuse, musulmane). Pleurant avec le malheureux Hervé Morin qui cherchait en 2007 le Colin Powell français, le journaliste (et ajoutons aussi le ministre de la Défense de l’époque) ne semble pas se rendre compte que c’est le même Powell qui s’est rendu coupable à la tribune des Nations Unies le 5 février 2003 de la plus grande fake news de ce début du XXIème siècle : le bobard des armes de destructions massives soit disant détenues par Saddam Hussein. Un bobard qui a entrainé l’invasion de l’Irak par les États-Unis, des centaines de milliers de morts, des millions de déplacés et déstabilisé le Moyen-Orient pour longtemps. On aurait pu rêver meilleur exemple.
Décryptage des titres
Tout est dans le balancement. Le titre général L’armée des galons blancs donne le ton. Ignorant manifestement l’histoire de l’infanterie de marine (ex-infanterie coloniale) comme celle de la Légion – deux exemples où la mixité raciale et religieuse était une donnée constitutive – l’auteur met sous le titre général deux sous-titres en rouge et qui font balancier : Diversité et Entre-soi. Entre-soi ce n’est pas bien sympathique et d’ailleurs « les hauts gradés…traînent des pieds à l’heure de promouvoir la différence ». Diversité vous a un petit air chic et printanier, mais hélas « le bilan est à l’inertie ».
Plus loin dans le corps du texte trois autres sous-titres en rouge. Le premier Les codes de l’institution est suivi d’une analyse qui admet à regret que des codes existent encore à l’armée. Qui sait, pourquoi pas une armée sans codes du tout, ce serait bien charmant. Le second, des scouts aux aumôneries, est suivi d’une sévère admonestation « Que faut-il penser d’une promo de Saint-Cyr qui vote une motion pour se rendre en délégation en uniforme au Puy du Fou afin d’y assister au retour de l’anneau de Jeanne d’Arc ? ».
Qu’en penser en effet ? Peut-être l’auteur caresse-t-il le rêve d’une délégation au Musée de l’Immigration ou au MUCEM de Marseille? Le dernier sous-titre tombe comme une condamnation : Miroir déformant de la société. Miroir déformant levez-vous, le JDD vous convoque. Nous voulons « un chef d’État-major beur ou guadeloupéen ». Et d’encourager la Ministre Florence Parly (soutenue, dit le journaliste, par le Président, Chef des armées) pour la promotion de la mixité et du brassage. Ses soutiens – parmi lesquels le charmant Clemenceau – « attendent qu’il (Macron) ne s’arrête pas en si bon chemin ». Labourage et pasturage sont les mamelles de la France disait Sully. Masochisme et faux-cul-isme sont les mamelles du JDD, ou – soyons indulgents – de certains de ses rédacteurs.

 

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire à la lettre d'informations hebdomadaire

Découvrez les nouveaux articles chaque mardi

Merci de votre inscription