subscribe: Posts | Comments

LÉGITIME DÉFONCE

0 comments

 

Article du Réveil Français , écrit par : Christian Rol (écrivain)

 

Pour des raisons qui tiennent à ma propre situation judiciaire, je ne peux dire ici tout le « bien » que je pense de nos « chers » policiers – très chers pour le contribuable ! – qui, chaque week-end blessent gravement des Français, laissant ceux-ci estropiés à vie et traumatisés.
J’ai déjà dit ici que j’avais été moi-même atteint par un tir de flash ball (sans gravité) et été témoin de plusieurs blessures graves sur des manifestants et un photographe. Ce que j’ai omis de dire, depuis deux mois, c’est qu’à aucun moment, même dans les échauffourées les plus violentes, je n’ai jamais vu voler le moindre cocktail Molotov ni noté que des manifestants fussent armés de barres de fer ou autres « armes par destination ». Et que des bobos, jouant aux révolutionnaires et incendient trois poubelles, montent des « barricades » en cramant des bagnoles impunément, est finalement dans le (dés)ordre des choses.
Je n’ai pas le don d’ubiquité et je ne peux témoigner que des zones où j’étais présent mais je ne doute pas que, si le Pouvoir et les médias (c’est les mêmes) avaient pu attraper un quelconque quidam lesté de ces objets, nous le saurions.
Ce que j’ai vu depuis deux mois, c’est une foule souvent pacifique chauffée à blanc par le duo casseurs/flics dont on sait la complicité objective. Et je peux affirmer que la plupart du temps, les cibles des tireurs camouflés sous leurs cagoules ne sont pas de dangereux séditieux.
Les réseaux sociaux alimentés par des centaines de « gueules cassées » en photo ou des vidéos ajoutent à ce « malaise » dont aucun média, même de la presse écrite, ne parle comme il se doit.
Pas plus les torchons bobos « alternatifs » que les « vrais opposants à Macron » comme Valeurs Actuelles n’a trouvé légitime jusqu’à présent de mettre en Une l’une de ces photos montrant des Français grièvement blessés. Et je ne parle évidemment pas du reste de la production éditoriale qui, on s’en souvient, s’émouvait comme un seul homme du pauvre petit Théo qui s’était, paraît-il, pris une matraque dans le cul par les cognes.
Ce qui se passe chaque samedi en France relève ni plus ni moins du terrorisme d’Etat car les blessures graves infligées à la population relèvent bel et bien de l’intimidation de la part du Pouvoir qui encourage ces centaines de « bavures » qui n’en sont pas. Les « bavures », c’est un dérapage de temps à autres, pas une méthode systématique de violence visant à décourager une révolte populaire.
Outre qu’il existe un véritable consensus de gauche à droite pour ne pas dénoncer ces méthodes dignes d’une république bananière, je sais, pour l’avoir constaté, que les manifestants, même les plus agités, ne sont pas disposés à monter le curseur vers une sorte de « légitime défonce » face aux flics.
L’éventuelle condamnation à 7 ans de prison pour Christophe Dettinger, vise en effet à décourager durablement les velléités violentes d’une minorité – de certains de mes amis entre autres – qui serait en droit de répondre « œil pour œil » aux cognes coupables de telles exactions. Mais qui peut prédire l’avenir ?
C. Rol

 

 

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire à la lettre d'informations hebdomadaire

Découvrez les nouveaux articles chaque mardi

Merci de votre inscription